Publié le

A la découverte du café vietnamien

A la découverte du café vietnamien

Il fut une époque pas si éloignée où l’un des seuls divertissements pour la population vietnamienne consistait à se réunir et boire un café ensemble. Que ce soit entre amis, entre amoureux, entre collègues le matin ou aux heures de pause, tout le monde se retrouvait dans les innombrables cafés de rue pour parler de tout et de rien.

Boire du café, un art de vivre au Vietnam

Véritable institution au Vietnam, boire du café (cà phê en vietnamien) est peu à peu devenu un art de vivre au même titre que boire du thé. Les vietnamiens le consomment du matin au soir, chaud ou glacé, noir ou avec du lait concentré. Dans les métropoles, les grandes chaînes de café (Trung Nguyen Coffee, Highlands Coffee, Phuc Long Coffee et même Starbucks !) côtoient sans soucis les innombrables petits échoppes familiales tellement la demande est importante et trouver un café ouvert n’est jamais chose difficile. Et en voyageant au Vietnam, on est en général à un moment donné confronté à la découverte du café vietnamien et que l’on aime déjà boire du café ou non, la découverte de ce goût unique du Vietnam ne laisse jamais indifférent. Mais au fait, comment le café s’est-il retrouvé au Vietnam ?

A la découverte du café vietnamien et de son histoire

Ce sont les français qui ont introduit les caféiers au XIXème siècle au Vietnam et depuis les vietnamiens en ont repris la culture. Ensuite grâce à l’ouverture du Vietnam dans les années 90 et le développement de la classe moyenne qui s’en est suivi, la consommation de café a connu un nouvel essor et cette tradition de se rassembler autour d’un café entre amis ou collègues s’est définitivement encrée dans les mœurs. C’est ainsi que cet art de vivre centré autour du café vietnamien a évolué avec son temps, entre tradition et modernité.

Immersion dans un café à l’ambiance zen à Buôn Ma Thuột, la capitale (autoproclamée !) du café vietnamien.
Immersion dans un café à l’ambiance zen à Buôn Ma Thuột, la capitale (autoproclamée !) du café vietnamien.

Un rituel de dégustation unique

Une des particularités du café vietnamien est la façon unique et presque cérémonieuse de le préparer en utilisant un filtre en métal. Nous ne parlons pas ici des filtres en papier classiques à utiliser avec une cafetière, mais bien d’un petit filtre à café vietnamien en inox que l’on pose sur sa tasse ou son verre. Préparé avec du café grossièrement moulu, celui-ci est filtré lentement et conserve de cette manière toute la subtilité de ses arômes.

Chez La Maison du Vietnam, nous aimons particulièrement cette façon de préparer le café et nous la voyons comme un rituel, une façon de se détacher du quotidien le temps d’un instant, de prendre du temps pour soi lors de la préparation et de l’attente du café en cours d’extraction. C’est vraiment une toute autre approche de préparer le café, radicalement différente par rapport à ce qui se fait actuellement en Occident.

Les mille et une facettes du café vietnamien

Après la particularité du filtre et de l’extraction, il y a également la particularité de préparation. En effet, les vietnamiens boivent leur café de plusieurs façons, dont voici une liste non-exhaustive, allant des préparations les plus communes aux spécialités et préparations locales :

En général et en toute logique, la technique de préparation du café vietnamien est souvent influencée par la température extérieure. Par exemple, au nord du Vietnam, à Hanoï, le café noir bien serré semble combler tous les amoureux de café, tandis qu’au sud, à Saïgon, là où la température moyenne annuelle dépasse souvent les trente degrés, ce petit café chaud reste exceptionnel; c’est alors son alter-ego, le café vietnamien au lait concentré qui, par sa fraîcheur, remporte haut la main la palme du café vietnamien, et dont la préparation unique reste la plus utilisée dans cette partie sud du pays.

Cerise sur le gâteau, dans le sud du pays, le café vietnamien est toujours accompagné d’un thé glacé léger, un peu comme en Occident où l’on sert toujours un verre d’eau en accompagnement d’un café.

Le classique cà phê sữa đá avec le filtre posé sur la tasse, le verre de glaçon ainsi qu’un thé en accompagnement.
Le classique cà phê sữa đá avec le filtre posé sur la tasse, le verre de glaçon ainsi qu’un thé léger en accompagnement.

Le café vietnamien, un café à découvrir

Au final le café vietnamien, c’est une autre manière de découvrir le café, en prenant le temps de le préparer, en regardant le café se former lentement dans le verre puis en le dégustant jusqu’à la dernière goutte. Pour les papilles occidentales, le goût sera forcément différent du café que vous avez l’habitude de boire mais vous verrez, vous serez vite conquis par ses arômes envoutantes ! 😉

D’ailleurs si vous souhaitez en savoir plus sur la préparation en elle-même, nous vous avons concocté un super article sur la préparation du café vietnamien où tout est détaillé afin de bien réussir votre café vietnamien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.